Notre blog | Sept. 2016 : UNE HISTOIRE DE SENS (ou la lanterne magique)

 

# La lanterne magique, un instrument d’optique

La lanterne magique est un instrument d’optique qui permet, grâce à une source lumineuse placée entre un réflecteur parabolique et une lentille grossissante, la projection sur un écran d’images peintes sur des plaques de verre.

Une invention illustrant une lanterne magique datant de 1903.
Une invention illustrant une lanterne magique datant de 1903.

# L’ancêtre du cinéma

La lanterne magique symbolise une partie de la préhistoire des tous premiers effets spéciaux et les spectacles de lanternes connaissaient dès les origines un réel engouement auprès du public, notamment avec les fantasmagories très en vogue dès la fin du XVIIIe siècle.

Les verres peints les plus anciens sont composés d’une plaque unique, dans un simple châssis en bois. Par la suite, les verres sont doubles, de format carré, rond ou rectangulaire, avec un châssis plein. Oscillant entre art et science, la lanterne magique permit de rendre accessible l’image à un maximum de personnes, les seuls motifs picturaux visibles à l’époque apparaissaient uniquement sur les vitraux des églises.

Une invention illustrant une lanterne magique datant de 1886.

# La peinture à froid

Les plaques de lanternes magiques, historiquement l’ancêtre du cinéma, appartiennent à la typologie des peintures exécutées à froid sur verre et rejoignent donc, d’un point de vue technologique, la famille des peintures sous verre avec pour principale différence le fait que dans ce cas l’œuvre est réalisée sur le dos du verre et non pas sur le dessus.