# Le miroir, un objet de luxure

Un regard éclair dans un miroir pour retoucher notre tenue avant un départ, voilà un geste assez banal. Pourtant les miroirs ont longtemps été considérés comme des articles de luxe, ne serait-ce qu’en raison du prix du verre. Ci-contre, miroir avec momento mori datant approximativement de 1660 et dont la photographie est tirée du livre du VitroMusée Romont, ISBN 978-2-9700542-3-8.

 

Isabelle Regout surprend par ses connaissances variées en peinture sous verre. Découvrez son travail sur www.artquebec.ca# Nonnenspiegel ou le miroir de nonne

À une certaine époque, les religieuses utilisaient un type spécial de miroirs dans lesquels elles ne regardaient pas entièrement ​​leur propre image. Que ce soit la représentation d’un saint ou d’une vanité, l’image était peinte sous verre avant son étamage. De cette façon, à travers la vénération du saint et non de soi-même, les religieuses étaient sauvées de la tentation de toute coquetterie ou pire, de la vanité qualifiée de péché mortel.

Ces miroirs peints sont désignés « Nonnenspiegel » (traduction de l’allemand : miroir de nonne).

Isabelle Regout surprend par ses connaissances variées en peinture sous verre. Découvrez son travail sur www.artquebec.ca
Dans un prochain Blog, l’artiste Isabelle Regout expliquera différentes techniques pour réaliser des miroirs peints. Le procédé technique pour réaliser ces miroirs relève de la technique de la feuille métallique. Soulignons qu’il est notamment possible de gratter le revêtement métallique du miroir, selon l’image à peindre, de sorte à laisser le verre apparent. La peinture est ensuite exécutée minutieusement à l’huile en inversé.