Des passionnés pour exemples

"ÈVE OU LA NAISSANCE DU MONDE......" Titre de l'églomisé signé Ferdinand Pire

Notre blog | Janv. 2017 : DES PASSIONNÉS POUR EXEMPLES

L’artiste Isabelle Regout nous présente des peintres qu’elle a appréciés lors de sa tournée européenne (2010) des ateliers consacrés à la peinture sous verre.

# Des artistes peintres passionnés

La peinture sous verre est pratiquée à travers le monde par des peintres contemporains qui expriment leur vision et leur sensibilité dans l’éclat incomparable de cet art riche et lumineux. Avec un peu de doigté, vous réussirez sur internet à découvrir les réalisations des artistes talentueux ci-après identifiés et dont le parcours est des plus intéressant :

# La Belgique, une destination pour découvrir l’églomisé

Ferdinand Pire, né à Bruxelles en 1943, a été influencé par l’œuvre du peintre belge Floris Jespers (1889-1965). Il maîtrise les secrets et l’alchimie complexe du verre églomisé. L’oeuvre placée en exergue est signée Ferdinand Pire et s’intitule «Éve ou la naissance du monde…»

Peinture sous verre signée Jean-Marie Boule.jpg# La France, un creuset d’inspiration en peinture sous verre

Yves Siffer, originaire d’Alsace en France, exploite quand à lui les possibilités infinies des lumières du verre pour peindre des scènes nocturnes et des cabinets de curiosités tout en revisitant les thèmes universels qui renvoient autant à notre propre construction du monde qu’à notre finitude existentielle. Il a découvert la peinture sous verre avec le peintre strasbourgeois Rudi Grossman (1906-1974).

Daniel Schlier, diplômé des Arts décoratifs, vit et travaille à Strasbourg (France). Enseignant, il participe aussi à de nombreuses expositions. Il a notamment œuvré à des travaux à quatre mains avec Richard Fauguet.

Il y a aussi Mathilda de Carpentry au Lavandou et Jean-Marie Boule en Bretagne (qui signe l’oeuvre ci-contre) dont la qualité du travail artistique doit être souligné.

# La Suisse, un pays où la peinture sous verre se redécouvre

Ulrich Stückelberger de Zurich en Suisse, a une profonde fascination pour l’art de la peinture sous verre et son approche singulière lui permet d’explorer l’influence de la musique dans ses créations. Certaines de ses œuvres peuvent être admirées au VitroCentre de Romont.

L’évolution des matériaux influence la peinture sous verre

La peinture sous verre en art public

Notre blog | Nov. 2016 : L’ÉVOLUTION DES MATÉRIAUX INFLUENCE LA PEINTURE SOUS VERRE

# L’évolution des supports en peinture sous verre

D’autres matériaux que le verre peuvent servir de support transparent à des peintures exécutées au revers tels que des minéraux transparents. Pensons au mica blanc (muscovite) ou le cristal de roche (quartz). Il arrive même qu’on ait utilisé l’écaille de tortue ou l’ambre en feuilles très amincies. Aujourd’hui, on utilise couramment le plexi, le verre trempé ou le verre laminé.

Un chose est sûre : aucun autre support n’influe de manière aussi décisive sur la manière de peindre et le rendu de l’œuvre.

Préparatif précédent l'installation
Un élément du diptyque en art public intitulé «Les aiguilles du temps…en apaisante heure»

# Choisir un type de peinture

En peinture sous verre, plus de 17 techniques ont été répertoriées et identifiées par une appellation spécifique, indispensable à une bonne compréhension des œuvres.

Plusieurs procédés permettent à la couleur d’adhérer au verre. Le fiel de boeuf étalé en une fine couche sur la surface à peindre suffit, une fois sec. La gomme arabique, colle végétale liquide, diluée à l’eau (mélanger par moitié la gomme arabique à de l’eau tiède), utilisée de la même façon, aide, de plus, à étaler la peinture en souplesse et à dessiner des lignes fines. Un autre procédé est le jus d’ail, au pouvoir adhésif exceptionnel, que l’on passe à l’aide d’un petit chiffon sec.

Dans le passé, on composait l’image à l’aide de différentes couches de couleurs, les contours étant préalablement peints à la peinture à l’eau. Les aplats et les fonds, eux, étaient recouverts de peinture à l’œuf (tempera) ou de peinture à l’huile.

De nos jours, la couleur à l’oeuf est remplacée par la peinture à l’huile et la peinture à l’eau par la gouache, l’acrylique, la glycéro ou en mélangeant les pigments à des vernis. Pour la gouache ou l’aquarelle, la composition comporte un liant: de la colle (arabique), un solvant: de l’eau, des pigments, ainsi qu’un agent anti-moisissant: formol ou essence de lavande. Notons de plus que toutes les grandes marques de peintures à l’huile conviennent pour la peinture sous verre, à condition de ne pas prendre les couleurs ‘extra-fines pour artistes » qui mettent trop longtemps à sécher. Ne pas prendre non plus les couleurs fines satinées; leur aspect satiné ne se voit pas derrière le verre. Seule compte l’intensité de la couleur.

Des créations à la maison

L'Halloween arrive !

Notre blog | Oct. 2016 : DES CRÉATIONS À LA MAISON

À l’Halloween, les citrouilles et les sorcières apparaissent! Profitez-en pour créer votre propre peinture sous verre à la maison…

# Faire chez soi sa première peinture sous verre

Bientôt la peinture sous verre n’aura plus de secret pour vous. Dans ce Blog, l’artiste Isabelle Regout vous guide pour réaliser vous-même une peinture sous verre, cette technique artistique qui s’exécute directement au dos d’une feuille de verre et au travers de laquelle l’œuvre est contemplée. Pour réaliser votre première peinture sous verre, un modèle de dessin au trait peut être téléchargé gratuitement ci-après.

Modèle de tracée pour une PSV. ArtQuebec.ca
Modèle pour réaliser chez soi une peinture sous verre. Gracieuseté de ArtQuebec.ca

# Le mode d’emploi pour réaliser sa première peinture sous verre

Rassembler votre matériel : un verre de la même grandeur que votre modèle de dessin imprimé, de la peinture à l’acrylique ou à l’huile, des pinceaux, une assiette pour mixer les couleurs, un chiffon, un récipient pour l’eau ou le solvant, un séchoir à cheveux. Utiliser uniquement de la peinture à l’huile ou de la peinture acrylique. La gouache et l’aquarelle sont déconseillées. La sélection des couleurs s’effectue selon vos goûts personnels. Pour obtenir les nuances voulues, mélanger les couleurs dans l’assiette avant de les appliquer sur le verre.

Réaliser chez soi sa première peinture sous verre.Pour la mise en œuvre, déposer le verre à peindre sur le modèle et vous pourrez ainsi distinguer le tracé à travers le verre. Le travail de la peinture inversée sur verre s’effectue directement sur la face arrière du verre qui est facilement identifiable car elle correspond au côté inversé de l’illustration retrouvée sur l’emballage. Il est important de peindre d’abord les détails de l’oeuvre. Commencer par les traits que vous allez réaliser à l’acrylique. Ensuite, pour mettre en peinture le motif, vous utiliserez la peinture à l’huile qui n’altèrera pas votre tracé préliminaire. Étaler la couleur jusqu’à l’intérieur du cerne sans déborder. Il est recommandé d’appliquer les couleurs 2 à 3 fois pour une meilleure opacité.

Travailler lentement et patiemment car cette technique ne permet pas le repentir du peintre. Certaines régions peuvent être très détaillées et requièrent de la précision et de la concentration. Vérifier régulièrement l’avant du verre pour ajuster le coloriage. Appliquer la couleur en évitant de déborder sur les couches déjà peintes. Pour réussir, attendre que la couleur soit sèche avant de passer à une autre. Au besoin, accélérer le séchage à l’aide d’un séchoir à cheveux. Le verre ne doit pas chauffer. Rappelons que ce procédé n’exige pas de cuisson au four contrairement au vitrail traditionnel. Poursuivre le coloriage jusqu’à ce que le verre soit entièrement peint et opaque. Laisser sécher la peinture, quelques jours à plat, avant de monter et sécuriser le verre peint dans son cadre.

Bravo, vous avez réalisé votre première peinture sous verre !

 

UNE HISTOIRE DE SENS (ou la lanterne magique)

Caisson de transport d'un lanterne magique (1886)

Notre blog | Sept. 2016 : UNE HISTOIRE DE SENS (ou la lanterne magique)

 

# La lanterne magique, un instrument d’optique

La lanterne magique est un instrument d’optique qui permet, grâce à une source lumineuse placée entre un réflecteur parabolique et une lentille grossissante, la projection sur un écran d’images peintes sur des plaques de verre.

Une invention illustrant une lanterne magique datant de 1903.
Une invention illustrant une lanterne magique datant de 1903.

# L’ancêtre du cinéma

La lanterne magique symbolise une partie de la préhistoire des tous premiers effets spéciaux et les spectacles de lanternes connaissaient dès les origines un réel engouement auprès du public, notamment avec les fantasmagories très en vogue dès la fin du XVIIIe siècle.

Les verres peints les plus anciens sont composés d’une plaque unique, dans un simple châssis en bois. Par la suite, les verres sont doubles, de format carré, rond ou rectangulaire, avec un châssis plein. Oscillant entre art et science, la lanterne magique permit de rendre accessible l’image à un maximum de personnes, les seuls motifs picturaux visibles à l’époque apparaissaient uniquement sur les vitraux des églises.

Une invention illustrant une lanterne magique datant de 1886.

# La peinture à froid

Les plaques de lanternes magiques, historiquement l’ancêtre du cinéma, appartiennent à la typologie des peintures exécutées à froid sur verre et rejoignent donc, d’un point de vue technologique, la famille des peintures sous verre avec pour principale différence le fait que dans ce cas l’œuvre est réalisée sur le dos du verre et non pas sur le dessus.

Tout un art

Les tondos Regout sont réalisés notamment grâce à la technique de l'estampe sous verre. Ci-contre l'estampe originale avant le transfert.

Notre blog | Août 2016 : TOUT UN ART.

# La clé du succès passe par la préparation

Peindre à l’arrière d’une plaque de verre et, grâce à sa transparence, faire apparaître l’image à l’avant : voilà résumée la technique de la peinture sous verre. Si vous souhaitez réaliser vous-même une peinture sous verre, notre prochain Blogue vous proposera la marche à suivre.

Les tondos Regout sont réalisés notamment grâce à la technique de l'estampe sous verre. Ci-contre l'estampe originale avant le transfert.
Les tondos Regout sont réalisés notamment grâce à la technique de l’estampe sous verre. Ci-contre l’estampe originale avant le transfert.

Après études préalables comme des croquis et une mise en page inversée, l’œuvre est peinte en alternant la peinture dite maigre (tempera) et grasse (peinture à l’huile) qui ne se mélangent pas entre elles et permettent la superposition des couleurs. Parfois, des feuilles de métal sont ajoutées pour faire vibrer les fonds par transparence. Ce mode d’expression nécessite une grande concentration car il faut avoir en tête l’image du tableau terminé qui présente des qualités de brillant et d’intensité de couleurs incomparables.

# L’estampe sous verre

Les techniques utilisées et développées sont variées, allant du simple usage du pinceau aux méthodes les plus sophistiquées comme par exemple celle de l’estampe sous verre. La première couche appliquée sur le verre est de l’encre d’imprimerie transposée à partir d’une estampe qui peut être maintenue ou enlevée avant la phase de mise en couleurs qui se déroule suivant la méthode classique. Ces œuvres se reconnaissent facilement à la vue de leurs traits d’encre distinctifs.

La lumière pour tout voir

Lumière incidente

Notre blog | Juin 2016 : LA LUMIÈRE POUR TOUT VOIR.

 

#  L’art doit naître du matériau

Réflexion de la lumière
Réflexion de la lumière. Source: http://bit.ly/1XZlJZc

Art majeur mais peu connu, la peinture sous verre englobe tout décor qui adhère directement au verso d’un support transparent et qui se contemple à travers ce dernier en lumière réfléchissante.

Les pigments de la peinture sont déposés à froid (sans cuisson) sur la face arrière du verre et une fois complétée, l’œuvre sera vue en lumière réfléchie.

 

Les effets de la lumière
Les effets de la lumière. Source de l’image: «Raconte-moi la peinture sous verre… » du Vitromusée Romont (Musée Suisse du Vitrail et des Arts du verre) et du Vitrocentre Romont (Centre suisse de recherche sur le vitrail et les arts du verre), 2006, ISBN 2-9700542-3-X, 87 p.; pages 10 et 11.


#
La magie opère avec une lumière incidente

Les splendeurs de la peinture sous verre se révèlent alors lorsqu’elle est éclairée du côté de l’observateur. L’œuvre picturale est contemplée à travers le verre qui est à la fois support, protection et vernis. Ce matériau transparent est teinté dans la masse par différents oxydes et est peint en surface par des pigments qui sont fixés par la cuisson. La lumière traversante active ainsi le verre polychrome en inventant de nouveaux reflets. L’œuvre dont le verre est le support la protège et elle est vue, à travers lui, en lumière réfléchie tout en étant indissociable l’un de l’autre.

Une fois le verre retourné apparaît la magie de l’image peinte, son éclat, sa brillance et il protège la peinture tout en magnifiant sa luminosité. L’œuvre (re)naît sous le regard du spectateur.

 

L’État de NY promeut l’art de la peinture sous verre

Corning Museum of Glass NY

Notre blog | Mai 2016 : L’ÉTAT DE N-Y PROMEUT L’ART DE LA PEINTURE SOUS VERRE.

# Corning Museum of Glass fasciné par la peinture sous verre !

Le Musée du verre de Corning situé au coeur de l’état de New-York, est doté d’une collection d’objets en verre d’une importance inégalée dans le monde. Imaginez, ce musée attire plus de 400 000 visiteurs chaque année dans cette ville comptant une population d’environ 11 000 habitants!

# Isabelle Regout rencontre le conservateur en chef du musée

Symposium organisé par l'Institut canadien de conservation (ICC)L’artiste Isabelle Regout a séjourné en novembre 2011 à Corning pour explorer plus de 3500 ans d’histoire sur ce seul matériau polyvalent qu’est le verre. En parcourant les différentes ailes du musée, on apprivoise à travers le verre un versant de l’histoire de l’art, de l’histoire, de la culture, de la technologie, de la science, de l’artisanat et du design. Isabelle Regout a aussi visité les locaux réservés aux conservateurs et aux restaurateurs grâce à la complicité de Monsieur Stephen Koob, conservateur en chef, qu’elle avait eu la chance de rencontrer quelques mois plus tôt à Ottawa lors d’un symposium organisé par l’Institut canadien de conservation (ICC).


Rakow Research LibraryLa bibliothèque de recherche Rakow du
Corning Museum of Glass dispose de plus de 400 000 titres en une quarantaine de langues sur l’art et l’histoire du verre. Il est possible de consulter en ligne les ouvrages se rapportant uniquement au domaine de la peinture sous verre en consultant en ligne leur catalogue de livres.

# Collection suisse Ruth et Freider Ryser

Il est intéressant de souligner que le Musée du verre de Corning en partenariat avec le VitroCentre Romont, ont présenté au public américain les plus belles pièces de la collection Ryser en peinture sous verre dont nous vous avons parlé dans Blogue d’avril 2016.

Catalogue d'exposition Musée de Corning
Le catalogue d’exposition, largement illustré, est encore disponible : «Reverse painting on glass : The Ryser Collection» ( A special exhibition : April 25th until October 18th, 1992), édité par The Corning Museum of Glass (Corning, New York), 1992, Standard Book Number 0-87290-127-0, Library of Congress Catalog Card Number 91-75378, 168 p..

 

Embellir autrement….

Amelia Earhart_parRegout

Notre blog | Avril 2016 : EMBELLIR AUTREMENT….

Faites de votre salon un lieu de divertissement !

Décorer un salon est un véritable casse-tête pour beaucoup d’individus. Un style d’ornement bien choisi pourra assurément éblouir vos invités alors que l’atmosphère de la pièce vous permettra de vous évader du quotidien ! Sur les murs les plus ensoleillés, pensez à accrochez une ou deux oeuvres Regout alors que la soirée venue, vous pourrez changer ce lieu en salle de cinéma HD !

Comment choisir une oeuvre  pour votre salon ?

Une oeuvre d’art est bien plus qu’une décoration, c’est un investissement qui offre un rendement sûr ! Au premier chef, choisissez une oeuvre qui vous plaît. Jour après jour, vous prendrez plaisir à vous laisser surprendre par l’art. N’ayez pas peur d’une oeuvre en apparence plus complexe, celle-ci pourrait vous livrer au fil du temps les clés d’autres trésors. Rien de plus fascinant que de découvrir après quelques années d’autres sens ou d’autres niveaux de lecture, à une peinture ou une sculpture. Dites-vous alors que l’artiste aura bien fait son travail…! Afin de prendre la mesure du travail de l’artiste professionnel, nous vous invitons à visiter les studios de l’artiste Regout, sur rendez-vous. Vous comprendrez alors que chez l’artiste amateur « l’artiste est en devenir » alors que chez l’artiste professionnel, c’est l’Oeuvre qui est en devenir….

L’expérience HD

Embellir autrement...Le soir venu, poursuivez votre expérience en transformant votre salle de séjour en une salle de cinéma privée tout en bénéficiant d’une bonne qualité d’image et de sons. L’évolution technologique a permis d’équiper votre demeure d’un écran plat dont le système audio et visuel procure les mêmes sensations qu’un cinéma classique. Le nouveau modèle de télévision est constitué de plusieurs amplificateurs. Il propage le son qui provient à votre oreille. Si votre salon est de petite dimension. Il faut opter pour un kit. Vous pouvez prendre un haut-parleur. Il envoie des bulles sonores dans les murs. Par contre si vous disposez d’un grand espace, l’installation Hi-Fi est conseillée. Les enceintes sonorisent votre demeure. Elles sont différentes des haut-parleurs classiques à cause de la qualité de son. Si vous optez pour une Hi-Fi, les enceintes de marque 5.1 sont suggérées. La puissance du ricochet dans votre home cinéma doit correspondre à la superficie de votre maison. L’achat d’un caisson de basses permet de ressentir les vibrations émis par la musique ou la vidéo. La fréquence en hertz de cet instrument doit résulter de la dimension de votre salon. En tenant compte de ces informations, vous devez choisir votre salle de cinéma chez soi en fonction de votre budget.

Des astuces pour décorer autrement…

Installer une salle de cinéma privée dans un salon réclame l’emploi de quelques techniques. Ce meuble garantit la décoration de votre logement. La télévision écran plat doit être placée dos au mur. Vous pouvez la mettre sur un meuble. Elle doit être positionnée au centre de la pièce. De cette façon, vous aurez une vue sur la télé sur n’importe quelle partie de votre maison. Les haut-parleurs sont à mettre sur les côtés. Pour profiter des images provenant de votre salle de cinéma chez soi, le canapé doit être en face de la télévision. Il faut choisir soigneusement l’assise de votre canapé afin de pouvoir profiter confortablement des films. Au milieu de votre canapé, vous pouvez mettre une table basse. Elle peut être décorée par une vase à fleurs ou des bougies. Le fait de glisser un tapis en dessous, offre un clin d’oeil des plus élégants.

Saviez-vous que la présence des végétaux influencent l’humeur des gens ? Nous recommandons d’installer dans cet environnement des plantes d’intérieur. Certaines plantes sont plus efficaces pour purifier l’air et rejette donc moins de gaz carbonique la nuit. Selon leurs besoins, pensez à les installer à proximité des fenêtres pour qu’elles profitent de la lumière du soleil. Les fenêtres peuvent être embellies par un rideau de type voilage qui laisse passer la lumière du jour.

Un domaine devenu passion pour Frieder Ryser

Visite du Vitromusée à Romont en Suisse

Notre blog | Avril 2016 : UN DOMAINE DEVENU PASSION POUR FRIEDER RYSER

# De la science à l’art

L’ingénieur des eaux Frieder Ryser (1920–2005) a étudié, avec toute la rigueur du scientifique, la peinture sous verre de sorte à définir et interpréter la technologie de cet art en plus de transmettre son savoir dans une terminologie compréhensible. Durant plus de quarante ans avec la complicité de son épouse, Frieder Ryser a constitué une collection de près de 1100 pièces entièrement vouée à cette technique.

#
Une collection de 1100 peintures sous verre

Élaborée grâce à un choix très pointu d’œuvres représentatives, elle illustre toute la richesse des techniques utilisées au cours des siècles et constitue une des plus grandes collections au monde.

Allégorie de l'Hiver, par Anna Barbara Abesch, Sursee (Suisse), 1727
Allégorie de l’Hiver, par Anna Barbara Abesch, Sursee (Suisse), 1727. Crédit photographique: ©Vitrocentre Romont.

Au travers les analyses des matériaux, des nombreuses techniques picturales, des sources d’archives et de généalogie, ainsi que des études en histoire de l’art, Frieder Ryser a démontré les liens qui unissent la peinture sous verre à d’autres formes d’expression artistique durant toute sa floraison suisse, européenne et mondiale.

Au-delà des critères stylistiques et des spécificités de la technique picturale, il a établi – et c’est là l’un de ses grands mérites – à travers ses études sur les différentes techniques de la peinture sous verre, les conditions de leur analyse.

Les observations de Frieder Ryser sont encore aujourd’hui le point de départ de nombreuses recherches scientifiques dont celles pilotées par le Vitrocentre Romont qui a hérité de la magnifique collection Ruth et Frieder Ryser dont il expose une partie dans le château du Vitromusée Romont.

 

Le verre dans tous ses états

Verre avec grosses bulles

Notre blog | Mars 2016 : LE VERRE DANS TOUS SES ÉTATS ( ou la perfection n’existe pas )

# La logique mise au défi

Verre bulleuxL’art de la peinture sous verre paraît magique. Il semble résulter d’une entreprise illogique car le créateur est contraint de commencer par la fin c’est-à-dire par les détails et les ombres pour finir par les grandes lignes de son image. Le résultat se cache sous les miroitements du verre pour mieux amener l’observateur à faire abstraction de son propre reflet afin de s’immerger dans l’image.

# De l’imperfection naît l’audace

Certaines imperfections du verre peuvent être un outil pour le peintre en faisant de celles-ci une qualité et qui peut ainsi jouer avec la matière.

Les verres anciens se caractérisent souvent par la présence d’inclusions, dont les plus courantes sont : les bulles ou bouillons, les nœuds, les siries, les cordes, les larmes, les fils.

Verre églomisé

Les bulles ou bouillons proviennent d’un mauvais affinage et sont des inclusions gazeuses qui présentent presque toujours un aspect brillant. L’endroit où elles apparaissent est appelé « site de nucléation ».

Les griffes ou rayures sont des défauts dit linéaires et englobent toute marque sur la surface qui semble avoir été faite par un instrument tranchant voire rugueux. Ces marques pourraient découler des manipulations du verrier (comme celle d’un potier quand il réalise un objet). Dans un tel cas, l’artiste pourrait décider de peindre sur le côté abîmé du verre afin d’estomper le plus possible ces cicatrices. Ci-contre, l’artiste Regout fixe sous le verre une feuille métallique ( Pour plus de détails, vous référez à la technique de l’églomisé ).

On remarque parfois aussi la présence de particules noires dû au carbone issu du four de cuisson.

Ces accidents (et il en existe beaucoup d’autres) donnent un charme aux créations, un air patiné ou un look complètement moderne selon les recherches de l’artiste.